Lunettes pour daltonien

Lunettes pour daltonien

Sommaire

Un trouble de la vision des couleurs d’origine génétique ou acquise, le daltonisme touche plus les hommes que les femmes. Il est caractérisé par une difficulté du sujet à faire la différence entre la couleur rouge et la couleur verte. 

Pour pallier ce problème, des lunettes sont mises avec des caractéristiques spécifiques. Il en existe toute une gamme sur le marché, disponible chez l’opticien ou le pharmacien.

Les caractéristiques des lunettes de daltonien

 

Les verres optiques pour daltonien ressemblent généralement aux différents verres couramment utilisés. La particularité ici est qu’il existe d’autres critères pris en compte dans la conception. Un daltonien est avant tout un individu comme tout le monde. Les lunettes qu’il porte possèdent la même configuration que celles des autres. Elles présentent donc :

  • Deux branches ;
  • Deux manchons ;
  • Un pont ;
  • Deux charnières ;
  • Deux plaquettes ;
  • Deux tenons
  • Deux cercles ;
  • Deux verres.

La spécificité se trouve au niveau de la qualité des verres. Il ne s’agit pas ici de corriger un trouble visuel comme la myopie, l’hypermétropie ou la presbytie, mais de permettre une nuance de couleur. La fabrication tient compte généralement du type de daltonisme et de stade évolutif de l’anomalie. Pour bien comprendre, il faut se référer au mode de fonctionnement de ces binocles.

 

lunettes et daltonisme

 

Fonctionnement des lunettes pour daltonien

 

Les personnes atteintes de daltonisme comme mentionné plus tôt confondent souvent les couleurs rouge et verte. En fonction du type de daltonisme, certains perçoivent seulement des nuances de gris. Tous ces facteurs expliquent la complexité de la mise au point de verres correcteurs. En 2010, grâce au fabricant de peintures Valspar et à la start-up Enchroma, les lunettes ont vu le jour. Avant de s’intéresser au fonctionnement de ces dernières, il est important de connaître la physiologie normale de la vision des couleurs.

 

La vision normale des couleurs

 

La perception des couleurs ou chromatopsie est un processus physiologique assez complexe qui regroupe des stimuli à l’origine de sensations. Il se passe au sein de l’organe de la vue que constitue l’œil. Ce dernier comprend différentes parties que sont :

  • Les trois membranes en périphérie : la sclérotique, la choroïde et la rétine ;
  • Les trois milieux transparents au centre : l’humeur aqueuse, le cristallin et le corps vitré.

La partie la plus impliquée dans la chromatopsie est la rétine. Dans sa structure, elle possède deux catégories de cellules appelées photorécepteurs à savoir :

  • Les photorécepteurs à cônes : ils se situent au centre de la rétine et permettent la vision des couleurs ;
  • Les photorécepteurs à bâtonnets : ils sont périphériques et permettent la vision nocturne.

Les cônes se composent d’un pigment principal appelé iodopsine dont on distingue trois types en fonction de la longueur d’onde de lumière captée. On distingue alors :

  • Le cône vert pour l’iodopsine ;
  • Le cône rouge pour l’iodopsine L 
  • Le cône bleu pour l’iodopsine S.

La chromatopsie suppose la mise en jeu de tous ces trois types au niveau de la rétine. Dans le cas de la dyschromatopsie, un des cônes est défaillant. On individualise ainsi trois types de daltonisme :

  • La protanopie : elle concerne le cône L. Le sujet est dépourvu d’iodopsine L, ce qui veut dire que le rouge est là, mais déficient ;
  • La deutéranopie : elle intéresse le cône M. Il y a une absence d’iodopsine M traduisant une déficience du vert. C’est la forme la plus fréquente de daltonisme.
  • La tritanopie : le photorécepteur en jeu ici est le cône S. L’iodopsine S est manquante, ce qui signifie une insuffisance du bleu. Cette forme de dyschromatopsie est extrêmement rare. 

lunettes et daltonisme

Comment marchent les lunettes correctrices ?

 

Les binocles pour daltonien séparent les différents types de couleurs permettant aux sujets concernés de distinguer le jaune, le bleu, le rose… Ils procèdent par filtration sélective des longueurs d’onde perçues par l’œil précisément au point où ils se confondent ou se chevauchent. Ils favorisent ensuite une amplification du signal chromatique envoyé au centre d’intégration (le cerveau). 

Cependant, il faut bloquer les couleurs primaires ; le filtre fera donc des coupes d’une certaine précision au niveau du spectre afin d’induire une interruption de celles-ci. Les lentilles permettent l’apparition de certaines couleurs en augmentant le contraste entre les signaux des couleurs rouge et vert. On note alors une atténuation des symptômes de la dyschromatopsie. Les sujets pourront alors mieux appréhender la nature sous ces différents aspects. 

 

Les éventuels effets indésirables de ces lunettes

 

L’utilisation de lunettes spécifiques pour corriger la cécité des couleurs présente parfois des effets indésirables qui se corrigent avec l’habitude. À vrai dire, le daltonien vivant depuis son enfance ou durant longtemps avec son trouble s’adapte en développant certains réflexes. Il possède son propre repère et voit le monde à sa façon. Cette attitude lui permet une intégration optimale dans la société.

Ainsi, l’adoption d’une solution miracle sera à l’origine d’un bouleversement total au début. Désormais, il voit et distingue nettement les choses sur les aspects réels et authentiques comme tout le monde. Il lui faut revoir ses repères et changer ses réflexes pour mieux accommoder. Une pareille condition peut entraîner une désorientation et des perturbations au niveau de sa physiologie. Il est primordial de demander l’avis d’un médecin avant de se procurer ces binocles pour ne pas se retrouver dans une impasse.

 

lunettes de vue

 

Où peut-on se procurer des lunettes pour daltonien ?

 

Pour l’achat de verres correcteurs du daltonisme, il faut idéalement se munir d’une prescription médicale et se rendre chez un spécialiste. Il s’agit de l’opticien, mais on peut se rendre chez le pharmacien également. À défaut, vous pouvez opter pour une option plus rapide : l’Internet. Il existe aujourd’hui des entreprises fabricatrices de verres correcteurs pour daltonien qui disposent de plateformes en ligne. 

Rendez-vous sur un moteur de recherche et lancez votre requête. En un laps de temps, vous aurez de nombreuses solutions prêtes à combler vos attentes. Il suffit d’en choisir une et d’explorer le site web de la société. Vous avez la possibilité de passer la commande en ligne directement et être livré chez vous ou de prendre contact afin d’obtenir un rendez-vous physique. 

Très souvent, les professionnels vous soumettent au texte de diagnostic avant et après le port des lunettes. C’est pour vérifier la présence du trouble en premier temps et apprécier la correction en un second temps.

 

Les différentes marques disponibles sur le marché

 

Plusieurs entreprises proposent des lunettes pour corriger la déficience de la vision des couleurs. Les plus courantes sont :

  • Enchroma : principale marque du marché, elle révolutionne le traitement du daltonisme avec une gamme de produits brevetés à la pointe de la technologie. La société propose des lunettes qui associent les récentes innovations de la neuroscience en matière de perception chromatique. Celles-ci se vendent en ligne et un peu partout dans le monde chez des détaillants. La start-up a reçu le prix Tibbetts en 2016 pour ses réalisations ;
  • Pilestones : marque américaine au même titre qu’Enchroma, elle utilise la technologie pour permettre aux daltoniens de voir les couleurs sous leurs apparences réelles. L’entreprise propose un large panel de verres et vous avez la possibilité de passer le test de dépistage en ligne ;
  • Kolorblind : la société propose non seulement des lunettes pour les daltoniens, mais leur donne la possibilité d’entrer en contact avec un opticien sur sa plateforme. Il corrige les deux formes de daltonisme les plus fréquents : la protanopie et la deutéranopie.

Partagez sur :

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
IMPRIMER

Vous pourriez aimer